Catégories
Exportations

Covid-19 : Mesures de soutien aux exportations en Italie

Covid-19 : Mesures de soutien aux exportations en Italie

Durement touchée par le virus covid-19, l’Italie a pris des mesures pour soutenir ses entreprises et les exportations.

L’urgence due à la propagation du virus a mis à genoux toutes les entreprises, tant celles qui sont les plus axées sur le marché intérieur que celles qui se consacrent à l’exportation. Le gouvernement est intervenu pour soutenir les activités de production et d’exportation avec une série de mesures contenues dans le décret Care Italy. Il est nécessaire d’agir rapidement et de permettre l’utilisation d’outils opérationnels capables de mettre en pratique ce qui a déjà été prévu dans les règlements. Sace-Simest et Invitalia, soutenues par la CDP et accompagnées par les banques, devront mettre en place des procédures et des critères d’évaluation rapide pour faire face à l’urgence de liquidité des entreprises.

Le décret Care Italie (DECRET-LOI n°18 du 17 mars 2020) est intervenu avec une série d’articles en faveur de l’exportation et de l’internationalisation. Mais l’Institut du commerce extérieur et Invitalia ont également lancé des mesures et des décrets ad hoc.

Plus précisément, les articles et les mesures les plus importants pour les entreprises exportatrices sont :

ART 72 (Mesures pour l’internationalisation du système des pays)

  • Dans les prévisions du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le fonds à distribuer appelé « Fonds pour la promotion intégrée » est créé, avec une dotation initiale de 150 millions d’euros pour l’année 2020, visant à mettre en œuvre les initiatives suivantes :

a) mise en œuvre d’une campagne de communication extraordinaire visant à soutenir les exportations italiennes et l’internationalisation du système économique national dans le secteur agroalimentaire et dans d’autres secteurs touchés par l’urgence découlant de la propagation du Covid-19, en faisant également appel à l’ICE-Agence italienne pour l’internationalisation des entreprises et l’attraction des investissements ;

b) le renforcement des activités de promotion du système national menées, également à travers le réseau à l’étranger, par le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale et l’ICE – Agence italienne pour l’internationalisation des entreprises et pour l’attraction des investissements ;

c) le cofinancement d’initiatives promotionnelles destinées aux marchés étrangers, réalisées par d’autres administrations publiques visées à l’article 1er, paragraphe 2, du décret législatif n° 165 du 30 mars 2000, par la stipulation d’accords spéciaux ;

d) l’octroi de cofinancements non remboursables jusqu’à cinquante pour cent des financements accordés en vertu de l’article 2, premier alinéa, du décret-loi n° 251 du 28 mai 1981, converti, avec des modifications, par la loi n° 394 du 29 juillet 1981, selon les critères et les procédures établis par une ou plusieurs résolutions du Comité de facilitation visé à l’article 1er, alinéa 270, de la loi n° 205 du 27 décembre 2017. Le cofinancement est accordé dans les limites et conditions prévues par la législation européenne en vigueur en matière d’aides d’État d’importance mineure (de minimis).

  • Compte tenu de la nécessité de contenir immédiatement les effets négatifs sur l’internationalisation du système national résultant de la diffusion de Covid-19, les dispositions suivantes s’appliquent jusqu’au 31 décembre 2020 aux interventions visées au paragraphe 1, ainsi qu’à celles incluses dans le plan extraordinaire visé à l’article 30 du décret-loi n° 133 du 12 septembre 2014, converti, avec des modifications, par la loi n° 164 du 11 novembre 2014 :

a) les marchés de fournitures, de travaux et de services peuvent être passés conformément à la procédure visée à l’article 63, paragraphe 6, du décret législatif n° 50 du 18 avril 2016 ;

b) le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale et l’ICE-Agenzia italiana per l’internazionalizzazione delle imprese e per l’attrazione degli investimenti peuvent faire appel à l’Agenzia nazionale per l’attrazione degli investimenti e lo sviluppo di impresa Spa – Invitalia (Agence nationale pour l’attraction des investissements et le développement des entreprises Spa – Invitalia) selon des modalités définies par accord et dans la limite des ressources financières disponibles en vertu de la législation en vigueur.

  • Les initiatives visées dans le présent article sont réalisées dans le respect des orientations et des lignes directrices stratégiques en matière d’internationalisation des entreprises adoptées par la salle de contrôle visée à l’article 14, paragraphe 18-bis, du décret-loi n° 98 du 6 juillet 2011, converti, avec des modifications, par la loi n° 111 du 15 juillet 2011. Le Fonds visé au paragraphe 1 est réparti entre les différents objectifs par décret du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, en accord avec le ministre de l’économie et des finances. Le ministre de l’économie et des finances est autorisé à apporter les modifications budgétaires nécessaires par décret.
  • Les redevances visées au paragraphe 1 sont établies conformément à l’article 126.

ART.92 (Suspension du paiement des droits de douane)

Afin d’atténuer les effets économiques de la propagation de la contagion de la COVID-19, le paiement des droits de douane, dus entre la date d’entrée en vigueur de la présente disposition et le 30 avril 2020 et effectués conformément aux procédures prévues aux articles 78 et 79 du décret présidentiel n° 43 du 23 janvier 1973, est différé de trente jours supplémentaires sans application d’intérêts.

Article 57 – Soutien à la liquidité des entreprises n’ayant pas accès au Fonds de garantie des PME

– L.662/1996 En résumé, par le biais de mécanismes de garantie et pour permettre : – aux banques, avec le soutien de la Cassa Depositi e Prestiti S.p.A. (CDP), pour faciliter le financement des entreprises ; – la CDP pour soutenir les banques qui fournissent ce financement par le biais d’instruments spécifiques ; – l’État pour accorder des « contre-garanties » jusqu’à 80% des expositions de la CDP. Les secteurs éligibles aux subventions au titre de cet article seront identifiés par un décret ministériel spécifique.

Article 58 – Suspension des délais de remboursement du Fonds 394/81

Jusqu’au 31 décembre 2020, pour les prêts bonifiés accordés pour l’internationalisation dans le cadre du Fonds 394/81-SIMEST, le paiement du principal et des intérêts des échéances de 2020 peut être suspendu pendant une période maximale de 12 mois, avec un décalage conséquent du calendrier de remboursement pour une période correspondante.

Articles similaires

En plus de ces mesures contenues dans le décret :

  • Le nouveau catalogue des services fournis par l’Institut du commerce extérieur, dont beaucoup sont gratuits pour les entreprises candidates.
  • Et #CuraItalia Incentivi la mesure exceptionnelle prévue par Invitalia qui soutient la production et la fourniture de dispositifs médicaux et d’équipements de protection individuelle (EPI) pour le confinement et le contraste de l’urgence épidémiologique COVID-19. Le budget est de 50 millions d’euros. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Il appartient au public d’accélérer les procédures et de rendre les instruments plus rapides et capables de répondre rapidement à l’urgence actuelle. Toutefois, il appartient également aux entreprises de prêter attention aux instruments de soutien actuels et futurs, de sorte que le remboursement et la réaction soient plus tenaces et plus rapides que la crise dans laquelle de nombreuses entreprises risquent de se retrouver.

Forzza Italia !

1 réponse sur « Covid-19 : Mesures de soutien aux exportations en Italie »

Laisser un commentaire